20
Fri, Jan
0 New Articles

Le placement de Bamba Fall et des 8 jeunes socialistes a mis en rogne les conseils de ces derniers qui ont considéré que cette mesure a été télécommandée par le pouvoir pour atteindre Kalifa Sall. Ce qu’ils ont vivement dénoncé, promettant de ne pas laisser la justice se mettre sous la coupe du chef de l’Etat, aidé en cela par Ousmane Tanor Dieng.

Le chanteur non-voyant, Ablaye Mbaye, est décédé ce lundi, à la suite d’un malaise. Il est tombé en pleine répétition dans le studio de Baba Amdy et est immédiatement évacué au centre de santé Gaspard Camara ou il rendra l’âme.

Le maire de Dakar Khalifa Sall doit surveiller ses arrières. Dans l'affaire dite du saccage de la maison Parti socialiste, tout indique que c'est lui qui est visé. D'après Libération, la Division des investigations criminelles a établi "formellement" que le saccage du siège du Ps était un acte planifié et exécuté grâce à l'appui de seconds couteaux comme Bamba Fall et Bira Kane. C'est dire qu'il y a explicitement un commanditaire.

Les neuf personnes arrêtées, dans le cadre de l’enquête sur le saccage de la Maison du Parti, risquent gros. Il s’agit du maire de la Médina, Bamba Fall, et de huit autres personnes dont le point commun est d’être des proches du maire de Dakar, Khalifa Sall. Déférés hier, ils ont bénéficié, dans l’après-midi, d’un retour de parquet.

Entre les profils controversés de certains de ses éléments, le départ avec fracas de l'intransigeante Nafi Ngom Keïta et son successeur qui s'évertue à ne pas communiquer dans la presse, l'OFNAC (Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption) opère des choix très discutables.

Apres moult promesses du gouvernement lors de conseils des ministres délocalisés, les populations sont restées sur leur faim. Les annonces n’ont pas été suivies d’effets. Et le chef de l’Etat a annoncé hier en conseil des ministres « qu’il entamera un nouveau cycle ». Un contraste qui pousse à penser que Macky Sall retourne en, campagne déguisée.

Advertisement

En Gambie, la Cour Suprême gambienne a annoncé que le recours de Yahya Jammeh contre les résultats de l'élection présidentielle de décembre 2016 ne pourra se faire qu'en mai 2016 en raison de l'indisponibilité du président de la Cour suprême.

Yaya Jammeh a nommé à la Cour suprême de la Gambie un Sierra-Léonais et cinq Nigérians. Ces six juges sont chargés de statuer sur son recours introduit pour contester la victoire d’Adama Barrow, déclaré vainqueur de la présidentielle. Ils donnent leur verdict mardi prochain.

Le Mali a-t-il, oui ou non, signé le 11 décembre dernier un accord de réadmission de ses ressortissants en situation irrégulière dans les pays de l’Union européenne (UE) ? Bamako dément, l'UE dans un premier temps a dit oui, avant de se rétracter à la demande du Mali. Un avocat malien s'est penché sur la question.

En Gambie, alors que le président sortant Yahya Jammeh est pressé de toutes parts de quitter le pouvoir après sa défaite à la présidentielle du 1er décembre, le chef d'état-major de l'armée, le général Ousman Badjie, lui clame son soutien. Un soutien qui intervient par ailleurs alors que l'option d'une intervention militaire brandie par la Cédéao est toujours sur la table.

La polémique enflait ces derniers jours au Mali sur de supposés accords de réadmissions que Bamako aurait signé avec l'Union européenne. Et voilà qu’une autre affaire de « laissez-passer européens » fait son apparition. Pour semble-t-il contourner la lenteur de délivrances de laissez-passer maliens, nécessaires pour l'expulsion des sans-papiers maliens, des pays européens délivrent désormais des laissez-passer dits « européens ». Les premiers Maliens expulsés avec ce document ont été refoulés du Mali.

Le président roumain Klaus Iohannis a désigné vendredi le social-démocrate Sorin Grindeanu comme nouveau Premier ministre, mettant fin à l'incertitude qui régnait depuis la victoire de la gauche aux législatives du 11 décembre. Le président de centre-droit a signé le décret portant sur la désignation de M. Gridneanu, 43 ans, ancien ministre des Communications, qui dispose désormais de 10 jours pour obtenir le vote d'investiture du Parlement sur son programme et sur la liste du nouveau gouvernement.

Advertisement